Tout savoir sur

la Cigarette Electronique

Vous voulez arrêter de fumer ? Débuter la vape ?
Vous vous demandez quel modèle acheter ou si c'est dangereux pour la santé ?
Retrouvez toutes les réponses ici

E-cigarette et e-liquides

Tout ce que vous devez savoir

Petite révolution sanitaire dans la lutte contre le tabagisme, la cigarette électronique connait un franc succès depuis quelques années et des magasins spécialisés fleurissent un peu partout dans les villes. La cigarette électronique est une réelle alternative au tabac et beaucoup l’ont adopté car elle permet de réduire les risques liés au tabagisme.

L’alternative à la cigarette

Connu sous le nom de cigarette électronique on l’appelle aussi la e-cigarette car elle fonctionne sous l’impulsion d’un courant électrique avec une batterie et un atomiseur. Longue, cylindrique et fine, la cigarette nouveau genre contient un liquide qui va chauffer et se transformer en vapeur. Ce liquide peut contenir ou pas de la nicotine.

Toutefois si elle est démocratisée, la e-cigarette n’est pas reconnue comme un dispositif médical. Si certain affirme qu’elle assure un sevrage, ce n’est qu’un statut et une alternative à la cigarette.

Une ingénieuse invention

C’est le Chinois Hon Lik qui a eu l’idée de la cigarette électronique. Suite à la mort de son père, décédé d’un cancer du poumon, ce pharmacien fumeur propose une alternative qui va changer la vie de millions de fumeurs.

Au début des années 2000, Hon Lik présente une cigarette émettant de la vapeur d’eau, qui permettrait de stopper les effets nocifs sur la santé. La toux et la respiration sifflante du fumeur pourraient ainsi diminuer voir disparaitre complètement.

En 2003, la première e-cigarette fait son apparition pour le plus grand bonheur des fumeurs, cette petite révolution va permettre de faire prendre conscience à des millions de consommateurs qu’il existe une autre façon de fumer en préservant sa santé.

Les premiers ressentis sur le corps

Même si l’assimilation de la cigarette électronique à la cigarette traditionnelle est souvent faite car beaucoup considère que c’est un produit du tabac, pour beaucoup, vapoter n’est pas fumer.
Mais que recherchent donc les anciens fumeurs qui se mettent à vapoter ?
Le sevrage est-il efficace ? Les sensations sont-elles les mêmes ?

La différence est de taille puisqu’elle ne contient ni goudrons, ni monoxyde de carbone et ni particules fines responsables de nombreux cancers du poumon. Moins nocive que le tabac, on peut vapoter tranquillement avec une diminution considérable des risques et des maladies liées au tabagisme. Selon des recherches et de résultats auprès de consommateurs, l’essoufflement serait diminué, le teint meilleur, la toux matinale disparait et adieu la mauvaise haleine. Les signes sont positifs et apparaissent au bout de 2 à 3 semaines d’utilisation de la cigarette électronique.

Les grands avantages de la e-cigarette

Contrairement à la cigarette classique, la e-cigarette permet de réduire la consommation de nicotine, la gestuelle du fumeur est conservée ce qui est essentiel pour le fumeur, la vapeur dégagée n’engendre pas de gêne pour autrui et soi-même, en dernier lieu la contraction de la gorge n’a pas lieu. Ce ne sont que des avantages pour que se produise un sevrage en douceur.

Par ailleurs, il faut savoir que la vape permet aussi de calmer les angoisses, pour une transition en douceur il est bien d’alterner entre cigarettes classiques et e-cigarette avant de passer radicalement à la e-cigarette. Plusieurs arômes existent pour faire passer l’envie aux fumeurs d’acheter leur paquet classique de cigarettes.

Les risques sanitaires

Vapoter est-il sans conséquences? Aujourd’hui il est impossible d’affirmer de façon positive qu’il n’existe aucun risque car on a pas assez de recul sur la e-cigarette. S’il est certain que vapoter est de moindre risque que de fumer, ce moindre risque reste tout de même à analyser et à quantifier. Dans quelques années, les spécialistes auront le recul nécessaire pour donner des informations précises sur la cigarette électronique et sur les effets sur la santé. Il faut avoir en tête que le risque zéro n’existe pas, la e-cigarette est une transition pour diminuer voir pour arrêter la cigarette.

E-liquides : comment les choisir ?

L’e-liquide c’est le produit phare de la cigarette électronique, c’est ce liquide qui va apporter le gout et la sensation de plaisir à vapoter. Le e-liquide va permettre de produire la vapeur grâce à lui, vous allez apprécier votre cigarette électronique et l’odeur qu’elle dégage. Les arômes sont divers, il peut s’agir de parfum classique comme la fraise, le citron, l’orange mais aussi coca-cola, barba à papa, framboise, mojito, eucalyptus …

Il faut savoir que la présence de nicotine dans le e-liquide est autorisée dans un taux allant de 0mg à 19,5 mg par millilitre, c’est le dosage maximum autorisé en France. Les autres composants sont le Propylène Glycol ou PG, la Glycérine Végétale ou GV,les arômes alimentaires , la nicotine et en dernier lieu eau pure et alcool.

Les principaux fabricants de cigarettes électroniques

Ce n’est pas un hasard si la majorité des fabricants des cigarettes électroniques sont Chinois. Les références du marché actuel sont les eGo ou la 510 qui proviennent de chez Joyetech. Sur le marché Chinois on trouve aussi les concurrents Kanger et Smoktech. Pour les autres, il faudra aller aux Etats-unis pour découvrir les modèles du grand fabricant ProVape qui vend des e-cigarettes mais aussi des batteries de cigarettes qui se règlent selon l’intensité voulue pour optimiser au mieux les sensations du vapoteur.

S’agissant des e-liquides, les références en France sont Alfaliquid et D’lice qui garantissent une fabrication 100% Française. Enfin, le fabricant le plus connu au monde de e-liquide reste l’Américain Halo surtout avec son e-liquide phare Tribeca qui est numéro 1 des ventes.

Les aspects légaux et les taxes sur les cigarettes électroniques

Ou la e-cigarette est-elle autorisée? Quels sont les lieux ou vapoter sera passible d’amende?
Rien à signaler pour les bars, les restaurants et les stades en revanche dans certains lieux à usage collectif il sera impossible de vapoter. Il s’agit des transports communs, des établissement scolaires mais aussi des établissements d’accueil (office de Tourisme, hôtels…), tous les établissements destinés à la formation et/ou à l’hébergement des mineurs.

Dès que la présence d’enfance est dans les alentours, vapoter est interdit afin de préserver les touts petits de la fumée.

Il en va de même pour les personnes qui souhaitent vapoter sur leurs lieux de travail notamment les « open space » ces bureaux ouverts destinés à un usage collectif. En revanche, si un salarié possède son propre bureau, il peut vapoter en toute tranquillité.
Si le vapoteur ne respecte pas les lieux ou il peut vapoter, il sera passible d’une contravention de deuxième classe à savoir une amende de 35 euros. De plus, il faut savoir que le gérant ou le directeur d’un établissement qui n’installe pas une signalisation et laisse vapoter une personne s’expose à une amende de 68 euros.

Pour plus d’information, rendez-vous sur http://www.cigarettes-electronik.fr

cigarette-electronic fr

80%

Ecologique

100%

Sain

100%

Tendance

cigarette-electronic fr

Haut